Sa cavale, ma galère !


Chanson : Ma cavale par François Crimon
Avis : Un brouillon avant le vrai titre ?
Note globale pour cette chanson :


francois-crimon« On » me propose sur Facebook d’écouter François Crimon et son nouveau titre « Ma cavale» extrait de son premier album « Octobre Paris ». Et puisqu’on me l’a proposé, alors j’ai le droit d’en émettre une critique.

Avant toute chose, et comme d’habitude, je n’ai pas lu ce qu’on dit de ce monsieur, et je n’en ai jamais entendu parler, ni chanter ! Je suis sincère et mon avis ne regarde… que moi, sauf que si on me met quelque chose sous le nez, alors, je renifle ! Sinon, faut pas se « montrer » car on risque de déplaire plus que de plaire… et il faut l’accepter, car c’est le jeu de la critique, tant qu’elle est honnête.

En écoutant l’introduction de ladite chanson, j’ai cru reconnaître nombre d’artistes qui ont présenté leurs œuvres à mes différents concours et je me suis entendu me redire : quand même, pour un concours, ils pourraient faire attention à leur travail, à leurs enregistrements, et surtout à leur écriture ! En fait, je me posais souvent la question suivante : c’est du premier ou du second degré ? Et pour François Crimon, vais-je me la reposer ? Non, rapidement, je me dis que son travail est sérieux, qu’il est du premier degré et donc relativement mauvais, à mon goût : s’il avait été du second degré, j’aurais simplement dit… la même chose. Je ne parle que de ce titre, bien sûr, mais quand on en sort un, c’est en général le titre leader. Donc, pour  le reste, je suis inquiet.

Je ne critique pas la somme de travail de cet artiste pour arriver d’une page blanche à un enregistrement et je le félicite car peu arrivent au bout ! Je dis juste que le résultat n’est pas plaisant : une mélodie assez plate et très répétitive, une tonalité trop basse qui ne met pas en valeur une voix très gutturale, des arrangements à la guitare d’un gamin de 14 ans, un texte dont le message reste obscur et sans grand intérêt, un style qui manque de définition, et surtout beaucoup de fautes de technique d’écriture. (Vous pouvez lire les paroles ici, en espérant que les fautes d’orthographe ne sont dues uniquement qu’à celui qui les – mal – recopiées !) : bref, on dirait un brouillon avant de commencer le vrai travail.

Mon expérience me dit qu’il faut être soi-même. Alors, que cet artiste se défende tel qu’il est et qu’il continue son travail tout en écoutant les avis des autres, pour mieux avancer. Il a travaillé, certes, mais j’espère qu’il est conscient que son travail n’est pas encore abouti. Après tout, c’est son premier album, son premier titre.

Pour faire votre propre avis, vous pouvez écouter ce titre ici et peut-être me faire un commentaire qui sera contraire à mon avis, et que je respecterai.


IMPORTANT : pour écrire les critiques « albums » ou « chansons », il n’a pas été lu ce qui a été dit par d’autres, et ni les médias ni la réputation des artistes n’ont pu les influencer. Elles ne reflètent que le propre avis du rédacteur de ce site, Thierry Brayer, et de ses corédacteurs.

CONCERNANT LES DROITS D’AUTEUR : Toutes les vidéos ou musiques de ce site sont hébergées chez Youtube ou Dailymotion par des tiers et non chez VOUSCONNAISSEZLACHANSON par le responsable du site. Toutes les réclamations doivent être effectuées auprès de ces deux sites qui notifieront à leurs abonnés les plaintes éventuelles. VOUSCONNAISSEZLACHANSON n’a pas la possibilité de retirer les vidéos et musiques de ces deux sites. Quant aux textes, ils ne sont reproduits qu’en partie et entrent dans le cadre du droit de citation pour justifier les articles de ce site (Article L. 122-5 du Code de la propriété intellectuelle).


Article écrit le 20 avril 2015
Auteur : Thierry BRAYER, Écrivain, Coach en écriture



2 commentaires
  1. Je ne suis pas du tout d’accord !
    Vous êtes cruel !

    Il y a une belle émotion brute dans cette chanson

    Vous devriez écouter cet album entièrement …

    • Je ne me trouve pas cruel, mais sincère ! Seulement, mon avis ne vaut que pour moi et je comprends que vous puissiez l’aimer, comme vous pouvez accepter que je ne l’aime pas, autant émotionnellement que techniquement. J’ai essayé d’être sincère vis-à-vis de moi-même ! Mais le débat sur l’art et l’artiste est sans fin… Quant aux critiques, on n’accepte plus que celles qui sont positives, sinon on risque le lynchage !!! Merci de votre commentaire Julie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *