Les amours publiques sur les bancs


M’autorisez-vous à dire quelque chose de mal sur Brassens ? Oui ? Super…

Les amoureux des bancs publics
(Georges Brassens)

Les gens qui voient de travers
Pensent que les bancs verts
Qu’on voit sur les trottoirs
Sont faits pour les impotents ou les ventripotents
Mais c’est une absurdité
Car à la vérité
Ils sont là c’est notoire
Pour accueillir quelque temps les amours débutants

Amour (tout comme délice et orgue) est de genre féminin au pluriel, donc on doit dire amours débutantes mais on peut en discuter car tout cela est … discutable ! Et puis faut bien trouver un peu à redire sur Brassens, non ?

 


Article écrit le 26 mars 2015
Auteur : Thierry BRAYER, Écrivain, Coach en écriture



2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *