Le choix du titre de son œuvre


Ah ! Qu’il est difficile de faire le bon choix quant au titre de son œuvre : accrocher, en dire trop mais pas assez, ne pas faire trop l’intello mais un peu quand même… Un vrai casse-tête qui une fois réglé ne peut plus être modifié, ou du moins, pas facilement !

Ma propre expérience : j’ai écrit il y a quelques années un ouvrage dont le titre me plaisait, car très intellectuel : Net Mergitur. J’en étais fier. C’était un jeu de mots entre Net, le réseau, et Fuctuat Nec Mergitur, la devise de Paris. L’action du roman se déroule dans le réseau des catacombes de Paris. Mais qui l’a compris de prime abord ? Oh, je ne pense pas que mon lectorat fut idiot, c’est juste que ce titre était incompréhensible, car obscur : j’en ai vendu tout de même, mais ce fut à force d’en expliquer le titre.

En cette fin d’année 2015, j’ai réédité ledit ouvrage avec un autre nom, sûrement plus vendeur, mais surtout plus simple : Sous le métro, la plage ! J’en ai profité aussi pour changer la couverture, qui était largement aussi « sombre » que le titre et donc moins évidente : le lecteur doit comprendre en quelques secondes de quoi il s’agit.

AVANT SOUS-LE-METRO-LA-PLAGE-BLOG


Lisez donc l’article de www.goldenmoustache.com pour vous distraire !

 

 


Article écrit le 21 décembre 2015
Auteur : Thierry BRAYER, Écrivain, Coach en écriture



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *