Souchon & Voulzy 2014


Album : Souchon & Voulzy (Souchon – Voulzy)
Avis :
Un album très riche qui doit séduire
Note globale pour cet album :


Souchon-Voulzy-2014S’il y a des auteurs qui sont en manque d’inspiration, qu’ils n’hésitent pas à interroger Souchon et Voulzy sur leur façon de trouver des thèmes !

En effet, on sent bien que les duettistes ont passé depuis belle lurette la phase « je ne sais que parler de moi » pour atteindre l’éclectisme absolu. Voilà donc un album très folksong : j’y ai trouvé un peu de Dire Straits et de John Lennon dans leurs moments les plus cool, avec un équilibre très studio, très propre ; j’y ai trouvé surtout du Souchon et Voulzy d’avant, un peu trop même, ou alors, c’est que c’est leur style définitivement et qu’ils s’y accrochent : ça manque donc de surprise mais pas d’intérêt ! Ah ! J’ai même cru entendre Véronique Jannot, à un moment : c’est dire…

Il est important avec ces deux lascars d’écouter leur album une première fois pour se faire une idée globale puis de lire les textes pour comprendre leurs idées : c’est ainsi que le thème de l’apparence apparaît plus clairement dans DERRIÈRE LES MOTS. Dans OISEAU MALIN, ils tentent la chanson engagée et envoient gentiment un message aux « grands » : Oh prenez garde à ceux qui n’ont rien, qu’on a laissés au bord du chemin, rêveurs rêvant le monde meilleur, ils voient la colère monter dans leur cœur : ça tourne assez bien musicalement. IDYLLE ANGLO-NORMANDE, à l’intro très YESTERDAY, est une histoire d’amour érotique sur fond marin : Le bateau pencha, elle tomba sur le matelas. Le matelot aima cela. On n’en saura pas plus ! La suivante, IL ROULE (LES FLEURS DU BAL), profite d’un arrangement rock, à écouter sur une bonne sono (et pas avec des oreillettes d’Iphone) pour bien faire péter les basses : une belle réussite avec un joli thème simplement et efficacement développé. Quant à CONSUELO, nous voilà tout proches de Saint-Exupéry : émouvante chanson parlant d’une femme – la femme du célèbre écrivain –  qui attend et qui pleure. EN ÎLE-DE-FRANCE reste un mystère, autant que pour les paroles que pour la musique et ses arrangements : peu importe, c’est comme une sorte de délire qu’ils ont dû attraper en buvant un peu trop de Chouchen. Arrivent les 7 minutes de BAD BOYS ! Sans doute, pour moi, le tube de cet album : une chouette musique avec des arrangements qui ressemblent dans l’esprit à A HORSE WITH NO NAME du groupe rock America et qui offrent des ponts musicaux riches, des jeux de mots qui deviennent les assistants des notes, et réciproquement : Au lycée, elle ne fait rien, elle répond, elle exaspère. Le professeur de français la craint. Elle dit Rimbaud, elle dit Baudelaire, c’étaient des bad boys. Oui ! une réussite majeure. Et vous savez quoi ? Ben, j’ai envie de la remettre… Du coup, je n’ai pas bien écouté SOUFFRIR DE SE SOUVENIR et suis passé à LA BAIE DES FOURMIS, dont la musique est très inspirée du rythme de LE SOLEIL DONNE, de… Voulzy. J’aime la nonchalance du texte et ce message tout bête mais évident : Regarder la mer, ne pas avoir d’autres envies que regarder la mer.

Malgré la pub assommante, le matraquage des médias (comment vont-ils faire en radio avec BAD BOYS et ses 7 minutes ?), les coups de poing des commerciaux qui auraient pu faire croire le contraire, voilà à mon avis humble, une belle réussite de ces deux fainéants notoires.


Je vous propose d’écouter BAD BOYS et de jeter vos oreillettes.


IMPORTANT : pour écrire les critiques « albums » ou « chansons », il n’a pas été lu ce qui a été dit par d’autres, et ni les médias ni la réputation des artistes n’ont pu les influencer. Elles ne reflètent que le propre avis du rédacteur de ce site, Thierry Brayer, et de ses corédacteurs.

CONCERNANT LES DROITS D’AUTEUR : Toutes les vidéos ou musiques de ce site sont hébergées chez Youtube ou Dailymotion par des tiers et non chez VOUSCONNAISSEZLACHANSON par le responsable du site. Toutes les réclamations  doivent être effectuées auprès de ces deux sites qui notifieront à leurs abonnés les plaintes éventuelles. VOUSCONNAISSEZLACHANSON n’a pas la possibilité de retirer les vidéos et musiques de ces deux sites. Quant aux textes, ils ne sont reproduits qu’en partie et entrent dans le cadre du droit de citation pour justifier les articles de ce site (Article L. 122-5 du Code de la propriété intellectuelle).


Article écrit le 27 mars 2015
Auteur : Thierry BRAYER, Écrivain, Coach en écriture



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *